Types de dinosaures volants – Noms et photos

 

Les dinosaures étaient les plus gros animaux du Mésozoïque. A cette époque, ils se sont beaucoup diversifiés et se sont répandus sur toute la planète. Certains ont même commencé à coloniser l’air, créant de nouvelles espèces de dinosaures volants et plus tard d’oiseaux.

Cependant, ce ne sont pas les animaux volants géants que nous appelons communément les dinosaures, mais un autre type de reptiles volants. Vouloir en savoir davantage? Ne manquez pas cet article d’Especesanimales.com sur les types de dinosaures volants : noms et images.

Cours de dinosaures volants

Au Mésozoïque, de nombreux types de dinosaures ont peuplé la planète entière et sont devenus les vertébrés dominants. On peut regrouper ces animaux en deux ordres :

  • Ornithischiens (Ornitischia): Les dinosaures sont appelés “bassin d’oiseau”, en raison de la structure de leur bassin orienté dans une direction étroite (vers la queue), comme chez les oiseaux d’aujourd’hui. Ces dinosaures étaient herbivores et très nombreux. Ils étaient répandus dans le monde entier, mais se sont éteints entre le Crétacé et le Tertiaire.
  • Saurischi (Saurischia): ce sont des dinosaures du « bassin des lézards ». Les saurisques se distinguent des ornithischiens car ils conservent une configuration ancestrale des os de la région pelvienne. Cet ordre comprend tous les types de dinosaures carnivores ainsi que de nombreux herbivores. Si la plupart d’entre eux ont disparu à la frontière Crétacé-Tertiaire, certains ont survécu.

Caractéristiques des dinosaures volants

L’émergence du vol chez les dinosaures a été un processus lent au cours duquel ils ont évolué pour prendre la forme des oiseaux d’aujourd’hui. Par ordre chronologique d’apparition, ces caractéristiques des dinosaures volants :

  • Trois doigts: des mains avec seulement trois doigts fonctionnels et des os creux, beaucoup moins lourds. Ces caractéristiques apparaissent il y a environ 230 millions d’années dans la subdivision Theropoda.
  • Rotation du poignet: grâce à l’os du croissant. Le célèbre Vélociraptor avait cette caractéristique, qui lui permettait de chasser des proies d’un coup à la main.
  • Plumes: longues pattes, nombre réduit de vertébrés, queue courte et apparence de plumes. Les espèces de ce stade peuvent coller et peut-être même battre des ailes pour un vol léger.
  • Os de noix de coco: aspect de l’os cortical (qui relie l’épaule au thorax), la vertèbre caudale reliée formant la queue de l’oiseau ou le mucostyle et les pattes prédéfinis. Les dinosaures qui avaient ces caractéristiques étaient arboricoles et avaient une ère d’aile puissante pour le vol.
  • Os d’alula: l’apparition de l’alule, l’os résultant de la fusion de cultures atrophiques. Cet os a amélioré la tactilité du vol.
  • Queue courte, dos et sternum courts: raccourcissement de la queue, du dos et du sternum caréné (déformation de la cage thoracique caractérisée par une protrusion antérieure du sternum). Ce sont des traits qui ont donné le vol aux oiseaux d’aujourd’hui.

Types de dinosaures volants

Les dinosaures volants comprenaient (animaux) des animaux cumulatifs et de nombreux types de dinosaures herbacés et omnipotents. Maintenant que nous connaissons les caractéristiques qui ont progressivement causé les oiseaux, examinons en détail certains types de dinosaures volants ou d’oiseaux primitifs :

Archéoptéryx

Archaeopteryx ou archéoptéryx est un genre éteint de dinosaures ressemblant à des oiseaux. Ces animaux vivaient il y a environ 150 millions d’années et sont considérés comme l’un des forme transitoire entre les dinosaures à plumes autres que les oiseaux et les oiseaux modernes. Ils ne mesuraient pas plus d’un demi-mètre, avec de longues ailes et des plumes. Cependant, on pense qu’ils pourraient juste planaire et qu’ils pouvaient même grimper aux arbres.

Iberomesornis

L’Iberomesornis romerali C’est un oiseau énantiornite qui a vécu au début des Cétacés il y a environ 125 millions d’années. Il ne mesurait pas plus de 15 cm, avait des pattes prédéfinies, un pygostyle et des coracods.

Ichthyornis


Il est l’un des premiers oiseaux avec des dents à découvrir et à considérer par Charles Darwin comme l’une des meilleures preuves de la théorie de l’évolution. Ces dinosaures volants vivaient il y a 90 millions d’années et mesuraient 43 centimètres de longueur d’aile. Ils ressemblaient beaucoup aux mouettes d’aujourd’hui.

Différences entre les dinosaures et les ptérosaures

Comme vous pouvez le voir, les types de dinosaures volants n’ont rien à voir avec ceux que vous avez probablement imaginés. Cela se produit parce que ces grands reptiles volants du Mésozoïque n’étaient pas en fait des dinosaures ptérosaures.

  • Les ptérosaures sont l’extinction des reptiles volants, qui ont habité tout le Mésozoïque, du Trias supérieur à la fin du Crétacé.
  • Les ptérosaures ont été les premiers vertébrés connus à avoir évolué et à s’être adaptés au vol.
  • Les ailes des ptérosaures sont une membrane de peau, de muscles et d’autres tissus qui s’étend des chevilles au quatrième doigt de la main.
  • La première espèce avait de longues mâchoires avec de longues dents et queues rigides, bien que les dents seraient perdues au profit d’un bec édenté dans les formes les plus évolutives et que la queue serait considérablement réduite pour un meilleur contrôle du vol. .
  • Ils étaient recouverts d’une couche de duvet, comme des filaments appelés picnofibres, qui recouvraient leur corps et une partie de leurs ailes.

Les ptérosaures sont souvent confondus avec les « dinosaures volants », mais cela est scientifiquement incorrect. Le terme “dinosaure” est limité uniquement aux reptiles qui descendent du dernier ancêtre commun de Saurischia (la couverture des dinosaures, qui comprend les oiseaux) et des groupes d’Ornithischia, et le consensus scientifique actuel est que ce groupe n’exclut pas les ptérosaures du compte.

Types de ptérosaures

Un autre type de reptile était les ptérosaures, connus par erreur sous le nom de dinosaure volant, qui coexistaient avec un vrai dinosaure pendant le Mésozoïque. De nombreuses familles de ptérosaures sont connues, nous en verrons une ci-dessous plusieurs genres:

Ptérodactyles

Les types de reptiles de vol les plus connus sont les ptérodactyles (Ptérodactyle), en quelque sorte ptérosaures carnivores qui mangeait de petits animaux. Comme la plupart des ptérosaures, les ptérodactyles avaient un insigne sur la tête ils l’ont probablement utilisé comme une attraction sexuelle.

Quetzalcoatlus

Le géant Quetzalcoatlus est un genre de ptérosaures appartenant à la famille Azhdarchidae. Cette famille comprend je plus de types de vol “dinosaure” appelé.

UN Quetzalcoatlus, nommé d’après les dieux aztèques, peut avoir eu une ère d’aile de 10-11 mètres et ils étaient probablement des prédateurs. On pense qu’ils sont capables de survivre sur terre et de marcher comme des quadrilatères.

Rhamphorhynchus

Le ranforrinco était un ptérosaure relativement petit avec une envergure de près de deux mètres. Son nom signifie “museau avec bec” et c’est parce qu’il avait des mâchoires légèrement incurvées et un ensemble de dents acérées mortelles. La particularité la plus intéressante de cet animal, cependant sa queue, qui agissait comme un « dirigeant » et servait à mieux guider et stabiliser l’animal en vol.

Autres exemples de ptérosaures

D’autres types de « dinosaures volants » comprennent :

  • Préondactyle
  • Dimorphodon
  • Campylognathoides
  • Anurognathus
  • Ptéranodon
  • Arambourgienne
  • Nyctosaure
  • Ludodactyle
  • mésadactyle
  • Sordes
  • Ardéadactyle
  • Campylognathoides

Maintenant que vous savez quels sont les types de dinosaures volants, vous pourriez être intéressé par cet autre article d’Especesanimales.com sur les animaux marins préhistoriques.

Si vous aimez d’autres articles comme Dinosaures volants – Noms et photos, nous vous encourageons à visiter notre catégorie Faits sur le monde animal.

Bibliographie

  • Jiménez, E. & Civis, J. (2003) : Los vertebrados laghiles en l’histoire de la vida. Excavation, atelier et patrimoine. Ediciones Univ. Salamanque.
  • Brusatte, SL (2012) : Paléobiologie des dinosaures. Wiley-Blackwell.
  • Benton, MJ (2004) : Paléontologie des vertébrés. Éditions Blackwell.
  • Naish, D., Martill, DM (2003) : Ptérosaures : une invasion réussie des cieux préhistoriques. Biologiste, 50 (5), p. 213-6.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *