NAISSANCES DANS L’EAU – Types, caractéristiques, noms et exemples

Sauvagine : types, caractéristiques et exemples

Sauvagine ils sont parmi les êtres vivants les plus étonnants qui remplissent les marais et les marécages. Leur figure a une plasticité plus importante que la figure d’autres animaux, tels que les poissons. Certains de ces oiseaux ne montrent pas une adaptation particulière au milieu aquatique même s’ils restent dans ce milieu une ou plusieurs saisons de l’année pour passer une partie de leur cycle de vie, comme nicher, s’accoupler ou changer de plomberie. D’autres espèces développent des adaptations anatomiques et physiologiques qui leur permettent d’être complètement à l’aise dans cet environnement dont elles dépendent vraiment pour pouvoir survivre.

Si vous voulez en savoir plus sur la sauvagine, continuez à lire notre article sur AnimalPédia. Nous parlerons de leurs noms, caractéristiques et descriptions, avec des photos et des exemples.

Types de sauvagine

Tous les oiseaux, comme tous les autres vertébrés, dépendent de l’eau pour leur survie. Mais quand on parle de sauvagine, on peut dire que ce sont des espèces qui ont un lien inviolable avec l’écosystème qui les héberge tout au long de leur vie ou de façon saisonnière.

Les oiseaux se présentent sous une variété de formes, de tailles et d’adaptations à l’environnement aquatique. Parmi eux, on trouve le oiseaux migrateurs, ou qui utilisent ces habitats pour chercher de la nourriture ou pour procréer.

Les oiseaux aquatiques sont classés selon leur mode de vie :

  • Les oiseaux aquatiques correctement: la caractéristique principale de ce groupe est la présence de certaines adaptations anatomiques ou physiologiques, telles que la plomberie plus épaisse ou l’imperméabilité par la poussière ou les sécrétions graisseuses par des glandes spéciales (comme dans les cormes), ou la rareté de l’irrigation du sang que sont les pattes (pingouins) dont la température reste inférieure à celle du reste du corps, perdant ainsi de la chaleur au contact de l’eau froide.
  • Oiseaux semi-aquatiques : même si elles n’ont pas d’adaptations spécifiques à la vie aquatique, ces espèces vivent principalement dans la végétation autour des tourbières ou des cours d’eau. Ils doivent être à proximité pour faire partie du cycle de vie, comme la nidification ou la chasse pour se nourrir.

Caractéristiques de la sauvagine

Sauvagine Je suis animaux vertébrés qui dépendent, en quelque sorte, des milieux humides comme les tourbières pour compléter leur cycle biologique, de sorte que leur degré de dépendance vis-à-vis de ces habitats varie selon les espèces. Ces oiseaux jouent un rôle écologique important, en tant que consommateurs, créateurs de matière organique et modificateurs de l’environnement qui les entoure. Les marais, quant à eux, servent de lieux de nidification, où des milliers de personnes peuvent se rassembler, ou d’abri ou de source de nourriture pour la sauvagine.

Ces espèces ont des caractéristiques uniques, car ce sont des adaptations à l’habitat humide que tous les oiseaux n’ont pas développées. Parmi ces choses uniques, nous trouvons le pattes de lit, qui peut avoir des stades de développement différents selon les espèces. Par exemple, dans les boutons, cette membrane recouvre tous les orteils, et chez d’autres oiseaux tels que les canards, les oies ou les mouettes, elle n’atteint que le bas des orteils ou ne se développe que dans quelques orteils.

En plus il y a ces espèces plumes imperméables à mesure qu’ils s’habituent à nager, certains vont sous l’eau même à la recherche de nourriture. D’autres espèces ont de très gros doigts et des ongles qui leur permettent de se déplacer au-dessus de la surface de l’eau sans couler (comme les jacquids). Il y a des espèces comme les tempêtes ou les pies jambes très longues ce qui leur permet de chercher de la nourriture dans des eaux peu profondes sans mouiller leurs plumes. Le développement des ailes, en revanche, est un facteur clé, car il existe des espèces adaptées les ailes comme des rames savoir nager. Une autre caractéristique utile de l’eau est le corps fusiforme, comme chez les pingouins.

Aussi bien que ça le bec c’est parmi les parties du corps que certains oiseaux ont adaptées à l’environnement, en les allongeant pour pêcher leur nourriture dans l’eau ou la boue. Les oiseaux de plage, par exemple, ont un bec long et fin qu’ils utilisent pour explorer les zones peu profondes, tandis que d’autres espèces comme les flamants roses ou les canards ont des filtres qui filtrent l’eau.

Un type particulier d’oiseau dans la tourbière dépendra de la quantité de végétation présente et de la saison.

Oiseaux de mer

Ce sont un groupe d’oiseaux ils vivent sur la mer et sur les côtes où ils cherchent de la nourriture et d’autres choses. Leur adaptation morphologique leur permet de nager, de barboter et de s’immerger dans l’eau à la recherche de nourriture, de plus, certaines espèces ont des glandes spécialisées pour éliminer l’excès de sel, comme cela arrive également chez certains crocodiles. C’est un groupe très diversifié qui comprend plusieurs espèces. On trouve de très gros oiseaux comme l’albatros royal (Diomedea épomophore), d’autres avec le sac de la gorge, comme le pélican commun, ou les fous au four (Sula sula), jusqu’aux espèces moyennes et petites comme le safran méridional (Larus dominicain) ou l’oiseau tempête européen (Hydrobates pelagicus).

Oiseaux d'eau : Types, caractéristiques et exemples - Seabird

Anatidés et oiseaux nageurs

Dans ce groupe, nous réunissons les espèces spécialisées dans la nage et la pêche sous-marine, comme les canards, comme le canard royal (Anas platyrhynchos), tels les cormorans à Magellan (Phalacrocorax magellanicus) ou podilimbi comme le petit grèbe (Podiceps nigricollis), également des espèces herbivores ou des pêcheurs omnipotents.

Sauvagine : Types, caractéristiques et exemples - Anatidés et oiseaux nageurs

Oiseaux marchant dans l’eau

Ces oiseaux s’adaptent généralement aux milieux aquatiques, mais la différence avec les autres oiseaux vivant dans ce milieu est leur capacité marcher dans l’eau, une technique qu’ils utilisent pour attraper du poisson qui constitue une grande partie de leur alimentation. Cela se produit grâce à ses très longues pattes, son cou et son bec. Au sein de ce groupe, nous pouvons nommer une couronne, comme la grise (Ardea cendré) ou des tempêtes, comme celle américaine (Ciconia maguari).

Sauvagine : Types, caractéristiques et exemples - Oiseaux qui marchent dans l'eau

Oiseaux de mer

Ce sont des espèces qui s’adaptent à un grand nombre de milieux aquatiques, qui zones humides de haute montagne, plages de sable ou de rochers, forêts de mangrove, etc. Ce sont des oiseaux de petite ou moyenne taille avec de longues pattes, des becs larges et pas très longs, comme le petit coursier (Charadrius dubius). D’autres espèces, comme le recurvirostra andin, en revanche, ont un bec long et lisse, avec un bec légèrement incurvé, comme son nom l’indique.

Sauvagine : Types, caractéristiques et exemples - Oiseaux marins

Poules d’eau et foulques

La plupart de ces espèces utilisent la végétation au bord des lacs, des marécages ou des lagunes pour se protéger et se nourrir. Ils sont adaptés pour les deux flotteurs, comme c’est le cas des fulica (Fulica atra), à la fois un marcher sur la végétation aquatique comme les jacanides. Les membres de ce groupe ont généralement des corps qui leur permettent de se déplacer vers la forme physique à travers la végétation.

Sauvagine : types, caractéristiques et exemples - poules d'eau et foulques

Rapaces aquatiques et martins-pêcheurs

Ce groupe est composé d’espèces d’oiseaux un ils ne sont pas vraiment aquatiques, et ils n’ont pas de mutations qui leur permettent de nager. Cependant, grâce à diverses techniques, ils sont capables d’utiliser la dépréciation aérienne pour capturer leurs proies, qui pêchent la plupart du temps. Un exemple de ces oiseaux est l’aigle et le martin-pêcheur (Mégaceryle torquata).

Oiseaux aquatiques : types, caractéristiques et exemples - Sauvagine et martins-pêcheurs

Autre sauvagine

Comme le groupe précédent, ces espèces ne sont pas présentes mutations génétiques ce qui les rend aptes à la vie aquatique, mais se trouve bien dans la végétation près des cours d’eau où ils trouvent de la nourriture. Merle d’Europe (Cinclus cinclus) est le seul passage strictement aquatique car il possède une plomberie épaisse et imperméable et d’autres adaptations physiologiques qui lui permettent de rester sous l’eau pendant quelques secondes en utilisant ses ailes comme de l’avoine.

Sauvagine : Types, caractéristiques et exemples - Autre sauvagine

Si vous aimez d’autres articles comme Sauvagine : types, caractéristiques et exemples, nous vous encourageons à visiter notre catégorie Faits sur le monde animal.

Bibliographie

  • López, V., Vázquez, X., & Gómez-Serrano, MA (2003). Mirlo acuático Cinclus cinclus. Atlas de las aves reproduction d’Espagne, 406-407.
  • Ruiz-Guerra, C. (2012). Liste des aves acuáticas de Colombie. Association pour l’étude et la préservation de l’acuité en Colombie. CALIDRIS ASOCIACIÓN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *